Windows 10 : comment installer Bash avec l’Anniversary Update

Dernier petit papier sur la grosse mise à jour Anniversary Update de Windows 10, pour vous parler cette fois-ci d’un ajout que bon nombre de développeurs attendaient avec impatience : Bash ! Un sous-système Ubuntu accessible directement depuis l’OS de Microsoft, mais qui n’est pas installé par défaut pour des raisons de sécurité. Petit tuto rapide pour vous permettre de goûter aux joies de la ligne de commande Linux.

Bash for WindowsPremière chose à faire : installer la mise à jour Anniversary Update (duh !) en passant par le gestionnaire de mises à jour. Une fois cette étape importante réalisée, il suffit de suivre le guide…

Activez tout d’abord le mode « développeur » dans Settings > Update & Security, comme sur le screenshot ci-dessous. Redémarrez votre machine pour que votre choix soit pris en compte.

Bash for WindowsRendez-vous ensuite dans le Control Panel, cliquez sur Programs puis Turn Windows Features On or Off dans l’onglet Programs and Features, et cochez la section Windows Subsystem for Linux (Beta) comme illustré ci-dessous.

Bash for WindowsWindows va alors effectuer les ajustements nécessaires et vous inviter à redémarrer à nouveau le PC, pour que la modification soit actée. Une fois de retour sur le bureau, lancez simplement Bash via le Menu Démarrer (touche Windows + bash), et à vous les joies de la ligne de commande Linux !

Bash for WindowsNote : lors du premier démarrage, Bash va récupérer du contenu supplémentaire sur le Store, et procéder à une ultime installation qui ne devrait guère durer plus d’une dizaine de minutes. Il vous sera demandé d’introduire votre nom d’utilisateur Unix (qui peut être différent de votre login Windows) et son mot de passe associé.

Quelques informations importantes sur Bash pour Windows

  • Bash for Windows est toujours en bêta ;
  • Il ne s’agit pas d’une machine virtuelle, ni même d’un container, mais bien d’un sous-système Linux basé sur feu Astoria (un projet initié par MS pour faire tourner des apps Android dans Windows) ;
  • Ce sous-système vous permet d’installer et d’utiliser des applications Linux directement dans Windows ;
  • Bash pour Windows a été développé en collaboration avec Canonical pour garantir une totale compatibilité avec Ubuntu ;
  • Deux limitations importantes à garder à l’esprit : Bash ne fonctionnera pas avec des logiciels dédiés aux serveurs, ni avec des logiciels graphiques. Il cible plutôt les développeurs qui souhaitent faire tourner des utilitaires Linux en ligne de commande dans Windows.

Bon amusement, les barbus !

 

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Bon, ça me fait une raison supplémentaire de me débarrasser de Vista :wink:

    Deux limitations importantes à garder à l’esprit : Bash ne fonctionnera pas avec des logiciels dédiés aux serveurs, ni avec des logiciels graphiques.

    A noter, il a l'air possible de faire tourner apache en bidouillant un poil

    Et d'accéder aux programmes graphiques moyennant l'installation d'un X Server.
    http://www.pcworld.com/article/3055403/windows/windows-10s-bash-shell-can-run-graphical-linux-applications-with-this-trick.html

    J'en recause quand j'aurais sauté le pas !

  2. Bonne question. Je regarde en rentrant.

  3. @SkullyFM Je confirme donc : point de salut en dehors du mode développeur, Bash refuse de se lancer s'il n'est pas activé. Cela dit, tu peux le désactiver et le réactiver au besoin quand tu veux lancer Bash sans qu'il soit nécessaire de rebooter (hormis le premier reboot obligatoire lors de la toute première activation).

  4. Alors quelques infos supplémentaires :

    L'objectif n'est pas de fournir un environnement "de production" linux, mais uniquement un moyen pour que les développeurs puissent installer des outils serveur linux dont ils ont besoin pour développer (redis, etc.) et qui ne sont pas dispos sous windows. Donc même si on peut faire tourner X en bidouillant, ce n'est pas le but à terme.

    Il y a un site uservoice dédié à cet environnement, sur lequel les suggestions sont recensées. Si vous demandez à pouvoir faire tourner des choses très orientées "user" il est fort possible que la demande soit refusée. C'est un bon moyen pour savoir si quelque chose est supporté ou est destiné à l'être.

    Il y a aussi un repo github pour les problèmes "techniques". Là, les développeurs peuvent signaler les fonctionnalités spécifiques non gérées par la plate-forme et qui empêchent donc l'utilisation de tel ou tel programme.

    Tout le sous-système est tué lorsque la console est fermée (toutes les apps sont stoppées), donc à priori impossible de laisser tourner des apps résidentes ainsi. Cela rejoint l'objectif initial.

  5. Le premier truc à vérifier c'est si tu as bien l'anniversary update : clique sur le menu démarrer, il doit s'afficher sur 3 colonnes (une toute étroite avec juste des icônes Marche/Arrêt, Réglages, Explorateur et avatar de compte, une avec les programmes et une avec des tuiles pour les "activités"). Si tu n'as pas ça, force la mise à jour.

18 autre(s) commentaires