Linux version hardcore : le desk de h4ck3r de Rez

En 2015, j’avais vaguement dans l’idée de lancer une petite série de papiers mensuels sur les desktops les plus intéressants de la communauté. Des systèmes d’exploitation configurés aux petits oignons pour des besoins bien spécifiques. Trouver les perles rares était compliqué et se contenter de customisations était un peu frustrant. L’idée est donc rangée au chaud dans la poubelle. Je la ressors exceptionnellement pour vous partager le desktop de Rez, invité de notre canapé et codeur d’exception. Ses choix vont vous surprendre. Et pour une fois, ce n’est pas juste une formulation débile pour article à clic.

Rez Desktop c64 cubes Linux

Il utilise Linux, ce qui ne surprendra pas grand monde, mais c’est son window manager qui intrigue, puisque ce n’en est pas un ! Il vous expliquera ça mieux que moi, même si je me suis permis de remettre en forme ses explications.


Commençons par le début !

Mon OS est une distribution Linux Debian. Pourquoi Debian ? Dison qu’après avoir fait mes premières armes sous Linux avec Ubuntu (qui est parfait pour débuter), Debian était la suite logique, Ubuntu étant basé dessus. Ça permet de ne pas trop être perdu dans les configs, vu que c’est à peu près la même chose. J’aime aussi le fait que Debian soit une des distributions les plus répandues / populaires. Du coup, on trouve énormément d’aide (online et IRL) et la majorité des softs Linux sont disponibles dans apt-get (le système d’installation de packages de Debian), ce qui facilite beaucoup les choses.

Après pas mal d’installations et de tentatives parfois maladroites, mon dernier setup, toujours en service depuis maintenant 3 ans, est le suivant :

Je pars d’une distribution Linux Debian sans couche graphique : ça va plus vite à installer, et du coup je peux choisir et configurer moi-même mon desktop, tellement exotique que j’aurais de toute manière effacé celui par défaut.

Je prends donc une ISO « standard » que j’installe en démarrant sur la clé USB. Comme j’ai un MacBook Air, j’ai gravement lutté pour installer Debian en tant qu’OS unique sur la machine. Normalement, il faut conserver macOS et se coltiner un double boot. J’ai réussi à tout virer et à conserver uniquement Debian, qui boote tout seul comme un grand.

Quelques aides qui m’ont bien rendu service :

Ensuite, j’installe la couche graphique de base, Xorg, puis le driver pour la carte vidéo (avec Nvidia, on a le choix entre les drivers propriétaires ou les “nouveaux” en open source).

Rez desktop music linux

Rez qui fait de la musique, ça ressemble à ça. Vous pouvez ranger les DAW modernes.

Et enfin, j’installe mon interface préférée, qui est i3wm ! Pourquoi i3 ? Vaste question qui s’explique avec mon parcours et mes besoins. Dans l’ordre, j’ai passé des années avec Windows (berk), OSX (très propre, mais quasiment pas customisable), Linux avec l’interface Unity d’Ubuntu (jolie, mais trop lente et peu configurable), Linux avec Gnome2 (la base, chouette, mais bon, pas super sexy), Linux avec XFCE (vieux, ultra rapide et robuste, bien configurable, mais un peu sec).

Après tout ça, j’ai trouvé mon bonheur avec un concept que je désirais depuis toujours sans avoir pu poser un nom dessus: UN TILING MANAGER !

Et là, il va falloir expliquer. Je ne suis pas du tout fan du concept de « bureau » classique, avec ses milliards d’icônes sur le fond d’écran. D’ailleurs, ce système de fond d’écran me fatigue, ça perturbe l’oeil, tu ne le vois jamais, car tu as forcément des applications par dessus, etc. Le concept même des fenêtres classiques m’agace en fait. Devoir lâcher le clavier pour les bouger avec la souris m’emmerde “un peu beaucoup” (oui, je suis barbu, j’assume). Par conséquent, un gestionnaire de tuiles, c’est parfait ! Plus de bureau, plus de fenêtres (enfin presque), on gère des tuiles directement, qu’il est possible de créer / bouger / redimensionner au clavier.

J’ai choisi i3, moins populaire que le massif Awesome et ses effets visuels de la mort car sa config est beaucoup plus simple et surtout parce qu’il est beaucoup plus léger ! À part les trucs qui ont 800 ans genre fluxbox, difficile de faire moins gourmand en mémoire.

Rez desktop www linux

Le Web ? Possible, mais avec également un look particulier !

Pour ma config i3, j’ai tout fait moi-même. Comme la barre de statuts ne me plaisait pas, j’ai recodé en mienne intégralement en script bash. Je l’ai mise sur GitHub il y a quelque temps. Le reste de ma config i3 est disponible sur ce site.

Comme on peut le voir dans mes screenshots, j’aime vraiment beaucoup les interfaces « roots ». Je n’utilise pratiquement que des applications ncurses, c’est à dire des programmes qui s’affichent dans un shell. Le seul truc « graphique » que je dois utiliser c’est Chromium, sans oublier les émulateurs (C64 notamment) ou mon propre code 3D.

Pour pouvoir faire du multifenêtre en shell, j’utilise le fabuleux client Terminator. Il est un peu plus lent que la concurrence, mais j’adore pouvoir ouvrir / fermer / déplacer mes shells au clavier. On peut même faire du broadcast sur plusieurs shells en même temps.

Côté graphique, comme les couleurs par défaut du shell sont souvent très criardes (même les meilleurs thèmes de base), j’ai créé ma propre palette. J’ai passé des heures sur le fabuleux 4bit Terminal Color Scheme Designer pour ça. Les fontes que j’utilise sont évidemment les fameuses PC Senior en 8×8.

Voilà, je crois que j’ai fait le tour des bases !


Comme quoi, se faire un desktop de barbu, c’est un boulot à temps complet. L’avantage avec cette solution : il n’est dépendant d’aucun choix de la part de Microsoft, Apple ou Google et il garde la main sur son environnement de production. Et s’il vous reste des questions, le forum vous attend.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Juste esthétiquement, qu'est ce que c'est moche... Les gouts et les couleurs tout ca hein... mais la, la gueule du truc, moi je peux pas.

  2. rez

    ha et bien oui, les goûts et couleurs sont très subjectifs, surtout les miens ^_^
    je comprend très bien qu'on ne puisse pas du tout adhérer à ce style graphique bien tranché :smiley:

    sinon pour enfoncer le clou, j'ai oublié de vous montrer comment je consultais la météo pour choisir mon t-shirt du lendemain:

  3. Moi je suis plus...

  4. C'est wttr.in (GitHub). C'est assez nerdy et ça se gère à base de curl http://wttr.in/

    Par défaut ça donne la météo de zone géographique associée à l'IP, mais il y a moyen de récupérer la météo d'un autre endroit en le précisant dans l'URL. Par exemple curl http://wttr.in/Paris donnera la météo de Paris même si on n'a pas une IP basée à Paris.
    Et pour info wttr est basé sur wego.

  5. Aie, comment dire, je crois que j'ai tout cassé :joy:

    J'ai installé Terminator par dessus i3, je me suis retrouvé avec une inception de tuiles et un raccourci pété : mod+shift+e ne fait plus rien alors que c'était le raccourci d'i3 pour se déloguer. Résultat, je me suis retrouvé coincé avec obligation de reboot (il y avait peut-être une autre solution mais je débute).

    Et là c'est le drame, à chaque reboot je tombe sur l'interface graphique de Lubuntu qui me demande de me loguer (normal), sauf que derrière ça me dit "Restoring Resolver State" et ça me redemande mon login en boucle.

    J'ai l'impression qu'un lien s'est cassé mais aucune idée de comment réparer ça et internet me renvoi que des réponses sibyllines...

34 autre(s) commentaires