Firefox 50 : une mise à jour mineure, mais gros boost au démarrage

Même si, côté browser pour Windows, je suis officiellement passé depuis belle lurette à l’excellent Vivaldi, je continue de garder un œil attentif aux mises à jour de la concurrence, et plus particulièrement Firefox. Avec la sortie aujourd’hui de la version 50 du butineur de Mozilla, c’est l’occasion de faire un peu le point sur les (maigres) nouveautés…

Firefox 50 (header)

Qu’on ne s’y trompe pas : Firefox a beau arborer désormais un chiffre rond en numéro de version, un joli 50 en l’occurrence, il ne s’agit pas véritablement de ce que je qualifierais d’une mise à jour majeure. En vitesse, quelles sont donc les choses importantes qu’apporte cette nouvelle itération ?

  • grosse amélioration au niveau de la vitesse de lancement : si, comme moi, il vous arrive encore de bosser sur un laptop un peu ancien, vous avez sans doute déjà pesté contre le délai parfois bien pénible entre le moment où vous cliquez sur l’icône du browser et le moment où il devient concrètement opérationnel. Empathique à l’égard de vos souffrances, Mozilla a bien bossé de ce côté-là, allant jusqu’à raccourcir le temps de démarrage de 35% à 65%.
  • ajout d’un set d’emojis intégré pour les OS n’en disposant pas (Windows 8.0 et antérieurs, notamment).
  • correction d’un paquet de vulnérabilités (dont une plutôt sérieuse, via un buffer overflow).
  • nouvelle option pour limiter la recherche à des mots entiers.
  • prise en charge du certificat de sécurité ISRG Root X1 de Let’s Encrypt.

Et comme chaque fois, Mozilla a également publié une liste des nouveautés et changements à l’attention des développeurs, qu’on peut découvrir ici. Au final, pour l’utilisateur lambda, pas de quoi parler de révolution, même si le temps de démarrage m’incitera probablement à tenter de l’utiliser à nouveau au quotidien sur mon bon vieux portable.

Firefox 50 se récupère sur le site officiel, ou via le système intégré de mises à jour s’il est déjà installé sur votre bécane.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Même sur une machine récente. Avec quelques extensions un peu lourdes style bloqueur de pub, il fallait toujours 4 ou 5 secondes pour que la barre d'adresse commence à réagir. Avec cette nouvelle version 50, le problème est réglé.

  2. Firebug c'est un peu mort. Ça fait très longtemps qu'ils bossent sur la v3 et finalement ils refont tout pour l’intégrer aux outils de dev de Firefox. Moi je ne l'installe plus, les outils intégrés font largement le job.

  3. Quand je vais dans l'outil interne je reviens tout de suite à Firebug, par contre je n'étais pas au courant que c'était mort, mais leur suivi github ne rassure pas trop : ça ne bouge plus depuis un an effectivement.

    Ça veut dire que cet outil risque de disparaître, snif.

  4. Ce genre de plugin peut, theoriquement, lorsque tu as un champ de texte actif, envoyer le contenu vers Vim, l'editer, et, en sortant de Vim, retrouver le resultat dans le champ de texte... mais perso je l'utilise pas pour ca.

    Ce que ces plugins prennent de Vim c'est plutot la philosophie "le clavier ca va plus vite que la souris", et le design "command mode vs. editing mode". Donc par exemple, y'a des fonctionalites comme pouvoir tres rapidement naviguer les liens, changer d'onglet, etc. Ca rajoute une ligne de commande qui te permet de faire des trucs de la meme facon dont tu le ferais dans l'editeur de texte (detacher des onglets, reattacher, ajouter un favori, etc)... Au final, tu peux avoir un Firefox parfaitement fonctionel mais avec absolument zero UI -- juste une fenetre sans bords, toolbars, boutons, barre d'addresse, etc... c'est vraiment genial pour totalement traumatiser les gens qui viennent sur ton PC :slight_smile:

    Bref, clairement pour 0.1% de la population barbue du monde.

  5. Ya plus simple pour traumatiser les gens, un clavier francais avec un layout belge. 100% garanti :slight_smile:

43 autre(s) commentaires