Vendredisques : édition du 17/03/2017

Encore une semaine qui se termine dans le sang et la sueur, raison de plus pour prendre, comme tous les vendredis, le temps de se poser quelques minutes en musique, pour souffler. Pour cette nouvelle édition des Vendredisques, pas de thématique particulière, juste trois morceaux qui me sont retombés dans les oreilles pendant mes heures de boulot, que j’ai redécouverts et que je voulais partager.

Brothomstates – In
Album : Claro (2001)
Discogs | Spotify

Brothomstates, de son vrai nom Lassi Nikko, est un Finlandais qu’on connaît bien sur Geekzone, notamment parce que dans sa jeunesse, le monsieur a beaucoup fréquenté le milieu de la demoscene, où il officiait sous le pseudonyme de Dune (du groupe Orange). Plutôt versé dans l’IDM (Intelligent Dance Music) et l’ambient, on le compare souvent à Autechre, notamment au niveau des mélodies abstraites dont il fait usage, et de sa science des rythmique bien barrées. Claro fut son premier album officiel sur le mythique label Warp, précédé par un EP qui n’est pas moins intéressant, l’excellent Qtio.

One Dove – Fallen
Album : Morning Dove White (1993)
Discogs | Spotify

Les vétérans de la scène électro du début des années 90 doivent probablement se souvenir de ce morceau, sous une forme ou une autre. Signée en 1991 sur le vénérable label écossais Soma, la version originale de Fallen avait été à l’époque un gros tube dans les clubs, avant d’être remixée un an plus tard par la légende de l’électro-dub, Andrew Weatherhall. Malheureusement, sa version contenant un sample non autorisé d’harmonica piqué à Supertramp, cette version sera rapidement retirée des bacs, avant de ré-apparaître en 1993, sans l’échantillon incriminé, sur le seul et unique album du groupe, Morning Dove White. C’est cette version (que j’appellerai « Weatherhall sans harmonica ») que je vous propose de (re)découvrir ici.

Martin L. Gore – By This River
Album : Counterfeit² (2003)
Discogs | Spotify

On connaît surtout le britannique Martin Lee Gore pour être l’un des membres fondateurs (et toujours en activité) de Depeche Mode, groupe dont il signe la quasi totalité des productions. Ce qu’on sait moins, c’est que sur le côté, Gore aime bien poussé la chansonnette et rendre hommage à ses nombreuses influences. C’était déjà le pitch de Counterfeit, un EP six titres sorti en 1989, sur lequel Gore reprenait notamment du Tuxedo Moon ou les Sparks), ce le sera à nouveau pour son premier album solo, sobrement intitulé Counterfeit², qui sortira quatorze ans plus tard. Pour l’anecdote, l’ami Martin reprend ici un morceau original de Brian Eno, qu’on pouvait retrouver sur son album Before And After Science, sorti en 1977.

Hop, fini pour cette semaine ! Pour plus de bon son, rendez-vous vendredi prochain. D’ici là, bon week-end à tous !

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Cool!

  2. One Dove - Fallen. Je l'ai entendu des centaines de fois sans jamais savoir qui c'était. Maintenant je sais. Merci @Faskil