Apple Music : les avantages méconnus

Dans la jungle des services de streaming, deux poids lourds écrasent le marché de l’abonnement payant : Spotify et Apple Music. Et au moment du choix, le moindre détail peut avoir son importance. La taille du catalogue est clairement un facteur crucial, mais des fonctions rarement mises en avant peuvent aussi peser dans la balance. Et dans le genre “Ah bon ? On peut faire ça ?”, Apple Music propose des choses que je n’ai retrouvées chez aucun concurrent.

Apple Music

Avant d’en parler, il faut expliquer le contexte. J’ai depuis quelques années, au grand désespoir de certains, tendance à écouter beaucoup de musique venant d’Asie. C’est important, car ça explique mon choix de service : Apple Music est largement devant tout le monde côté catalogue K-J-C-Pop (Corée / Japon / Chine). Spotify fait des efforts, mais ça reste incomparable en termes d’offre. Sans parler de leur gestion catastrophique des “covers” par des artistes lambda qui viennent polluer les recherches… Comme en plus je suis allergique à l’interface du service suédois, mon choix était vite fait. Ça signifie malheureusement qu’il faut être capable de se cogner l’UI d’Apple Music (rappelez-vous le cauchemar de la v1), même si ça m’évite le noir et vert (yeeeerk) de Spotify. Utiliser le service de stream aux pommes, c’est aussi découvrir que seul Spotify a une techno magique, certainement volée dans un bouquin de Hogwarts, qui fait démarrer n’importe quel titre instantanément.

Mais et les avantages alors ?

J’y viens. Le problème du catalogue asiatique d’Apple Music, c’est qu’il n’est pas vraiment / toujours traduit. Or en Asie, à part quelques groupes totalement internationalisés dès leur création, avec des noms compréhensibles pour les fans du monde entier, on utilise la langue locale. Logique. Mais je me vois mal faire une recherche sur 아이디 ou 마마무 pour bricoler mes playlists. Du coup, la solution vient de la façon dont Apple Music gère votre collection.

Une fois ajouté à votre bibliothèque, un titre Apple Music est totalement éditable, comme un fichier local ajouté à la main par vos soins. Oui, je vous ai fait mariner jusqu’ici pour ça, entre autres. Mais c’est surpuissant, et pas seulement pour mon cas d’usage. Ça permet de continuer de gérer à sa sauce sa bibliothèque “virtuelle”, chose totalement impossible ailleurs. Et si jamais ça l’est, je vais entendre plein de phalanges craquer avant d’aller taper furieusement dans les commentaires…

Alors oui, on ne va pas se voiler la face : cette fonction nécessite l’utilisation d’iTunes. Je sais. Restez assis, ça va bien se passer. Ce soft qui mélange astucieusement un gaufrier avec une machine à laver n’est pas au gout de tous, c’est de notoriété publique. Sa nouvelle interface qui maquille façon voiture volée un mélange de fonctions indigestes propose pourtant quelques bonnes idées. Il est surtout plus rapide de gérer / organiser une playlist via iTunes que directement sur votre téléphone. Pour remonter un groupe de 6 chansons dans votre playlist sur mobile, c’est 6 manip’ de suite. Sur iTunes (Mac ou Windows), il suffit de sélectionner et bouger ça d’un coup. Si votre playlist est stupidement longue, vous n’allez pas le faire souvent sur votre téléphone, croyez-moi. Du reste, ne faites pas comme moi, évitez les playlists de 4km, c’est débile…

Évidemment, tous vos changements seront synchronisés avec vos différentes machines, d’Apple Music sur devices iOS / Android à un iTunes installé ailleurs. Sinon je ne viendrais pas de pondre autant de texte sur le sujet…

Autre fonction absente chez la concurrence, en tout cas la dernière fois que j’ai vérifié : la possibilité de ne garder que les chansons qui vous intéressent sur un album et de virer le reste. Ultra pratique dans mon cas, vu que les albums / EP sont souvent pollués par des versions instrumentales, qui me sont parfaitement inutiles.

Ça ne fera pas changer de crèmerie les fans de Spotify, mais maintenant, vous savez pourquoi plus de 20 millions d’utilisateurs supportent les errements de design de ce service. Je plaisante, on doit être 5 à connaitre ce truc. Un poil plus après cette news !

Note 1 : j’en profite pour confirmer que la fonction iTunes Match est effectivement intégrée à Apple Music. Si vous ajoutez un album MP3 via iTunes, il sera automatiquement disponible sur tous vos appareils, où vous pourrez en plus le retélécharger, sans DRM.

Note 2 : Ne vous fiez pas à la vidéo pour découvrir ce que j’écoute vraiment en provenance de Corée & Co. J’ajoute tout ce qui sort chaque semaine et je trie ensuite. Je vous ferai une sélection dans le forum plus tard dans la journée, pour les curieux. Ça évitera de mélanger les sujets.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Apple Music, j'ai décroché à la V1 après avoir dû chercher sur les Internets où se trouvait exactement ce contenu dissocié de l'iTunes Store (c'était planqué sous un nom complètement sibyllin, "Découvrir", si je me souviens bien).

    Du coup j'étais passé à Spotify entre autres pour ses suggestions, vantées à l'époque comme bien meilleure que chez la Pomme (qui avait tendance à te proposer un best-of de Black-M sur base du fait que tu avais déjà tous ses albums dans ta bibliothèque - ça a probablement évolué depuis). Après de longs mois d'utilisation, j'ai développé une grosse allergie à l'interface de Spotify (je n'ai toujours pas compris comment supprimer un morceau d'une playlist sur la version mobile) et à sa rigidité (je veux pouvoir ranger mes playlists dans des répertoires bordel, j'en ai marre de scroller mes 80 playlists pour écouter la dernière !).

    Mais le truc qui me fout le plus sur le cul chez Spotify, c'est bien leur moteur de suggestion qui génère chaque semaine une playlist découverte de 30 titres (le 29è vous fera halluciner). Ma bibliothèque est composée en gros pour moitié de morceaux rock divers, un quart de musiques de film que j'utilise souvent pour des ambiances de jeu de rôle et le dernier quart de trucs divers, entre un album de Giovannotti ou de Cabrel pour Madame et quelques morceaux folk.
    Systématiquement, chaque semaine, Spotify me propose une playlist composée minimum à moitié de pseudo dance merdique en russe, avec le titre en russe et tout (à ma connaissance je n'ai aucun morceau russe dans ma bibliothèque, c'est peut-être pour ça que Spotifty veut me forcer à en écouter) et minimum 2 versions (parfois remixées par des russes) du thème de Pirates des Caraïbes (OK, j'ai de la musique de films mais quand-même, il existe autre chose !)

    Du coup c'est mieux chez Apple ou c'est aussi rigolol? :slight_smile:

  2. Non Qobuz est encore en vie :slight_smile: ils ont été rachetés en janvier 2016 par le groupe Xandrie ( détenteur de Allbrary) qui est lui même détenu par Thebaud : merci google pour les infos !
    En effet AAC 256 c'est déjà bien pour du Nomade. En comparaison Spotify offre un débit en Ogg Vorbis à 320 Kbit/s ce qui donne pour les deux cas une qualité légèrement supérieur à du mp3.

    Du coup tu m'as quand même donné envie de faire plus attention au offres apple music :smiley: pour avoir un catalogue plus fourni que sur Qobuz.

11 autre(s) commentaires