Ashes of Creation : nouvelle arnaque via Kickstarter ?

En dépassant le million de dollars récolté sur Kickstarter (avec 28 jours restants !), le projet de MMO Ashes of Creation prouve une chose : les gens n’apprennent pas. Et ce, malgré les Star Citizen et autres arnaques en provenance du pays magique du financement participatif. La réalité, c’est que bien emballé, un rêve qui pourtant fleure bon l’escroquerie arrive souvent à faire s’ouvrir les porte-feuilles. Celui-ci risque de laisser un gout de cendres dans la bouche des backers. Il nous semblait important d’expliquer les différentes raisons de notre méfiance vis-à-vis de ce projet.

Ashes of Creation 01

Je ne sais pas si AoC sera bien (ou même s’il existera un jour), mais l’Unreal Engine 4 est toujours aussi efficace.

 

Ashes of Creation ne brise aucune règle officielle et les modérateurs de Kickstarter, alertés par différentes communautés, ne peuvent rien faire. Du reste, rien ne prouve que ce soit une arnaque ! Et la présomption d’innocence alors ! Toute la presse célèbre même depuis quelques jours le succès de ce nouveau venu sur KS . Sans creuser, sans vérifier que cette “team d’élite” aux commandes de ce projet ambitieux ne se moquerait pas un peu du monde. Qui douterait de Jeffery Bard, le lead game designer ? Il a travaillé sur Everquest 1 et 2, Planetside et j’en oublie surement. Oui, mais… il était International Customer Service Liaison. Il s’occupait de coordonner les services clients, pas vraiment de développer les jeux. Jason Crawford, le directeur technique ? Son profil Linkedin (sous le petit nom d’EQPaladin, c’est mignon) redonne un peu d’espoir. Même si avoir bossé sur EverQuest Next et Landmark ne prouve pas grand-chose vu que ces projets ont été annulés. A priori, il a surtout planché sur les solutions de paiement… Un peu léger pour développer un MMO aussi ambitieux.

C’est l’histoire d’une grenouille…

Je ne vais pas paraphraser la page de présentation Kickstarter. Pour faire court, AoC reprend de vieux rêves de fans de MMO comme principes de base. Et si on devait tout résumer en une phrase, ça serait “un monde qui évolue réellement en fonction des joueurs”. Le Graal du MMO. Le genre de truc que même les grosses structures avec des centaines de développeurs n’essayent plus de faire. Taille de la team qui bosse sur le jeu ? 12 personnes actuellement. 25 d’ici deux mois d’après le boss, Steven Sharif. Ils annoncent que ce titre est en développement depuis 18 mois, mais Jason Crawford n’est sur le projet que depuis septembre 2016. Bizarre… Je pourrais détailler tous les problèmes que ce type de jeu rencontre côté gameplay, mais ça serait rapidement à sens unique : on pourra en discuter sur le forum, ça risque d’être passionnant. La polémique actuelle est malheureusement très éloignée du gameplay.

La défense de ce Kickstarter par les premiers fans d’AoC – qui ont définitivement été à la même école que ceux de Star Citizen – consiste à dire que Steven Sharif a déjà financé tout le développement. “Le jeu sortira, avant 2020, c’est certain ! La bêta est même prévue pour début 2018.” Après-demain quoi. Mais du coup, tous les regards se sont portés sur ce bon Steven.

Champion de la vente en MLM depuis ses 18 ans (comme le reste de sa famille), pour une boite avec des produits douteux, il a ensuite fait fructifier sa fortune dans l’immobilier. AoC serait son projet de coeur, le vrai but de sa vie. Arnaqueur ou passionné trop idéaliste pour son propre bien, toute ressemblance avec les questions qu’on se pose à propos du leader d’un projet de MMO spatial serait fortuite… Fortuite, mais amusantes ! Il y a bien encore une histoire de couple : Steven est marié avec son directeur financier (John Moore), cofondateur de la boite. Ça change un peu. Mais ça ne rassure pas plus. C’est toujours plus facile de monter une arnaque avec des personnes de confiance. Surtout que John était aussi CEO d’une boite de marketing avant, mais son compte Linkedin est étonnamment vide…

Pour certains, l’entourloupe se trouve plutôt dans le marketing d’AoC, qui repose sur le principe du multi level marketing dont je parlais plus haut. Attention, le MLM n’est pas de l’arnaque pyramidale, même si la nuance peut être très fine, surtout quand ça concerne des produits plus que limite. Mais il est presque logique que Steven Sharif applique ce système : il sait que ça fonctionne et a gagné des millions avec. Est-ce que ça marche dans le MMO ? Est-ce que c’est seulement souhaitable ? Je vous laisse en débattre.

Les arbres de PUBG dans le prochain patch. QUOI ? C’est plus crédible que d’autres projets…

La lente mort de l’esprit critique

Toute cette histoire de MLM a de quoi inquiéter, mais pour moi, ce n’est pas le vrai problème. Les promesses de ce projet sont à mettre en face du nombre de développeurs et de leurs CV. Intrepid Studios promet la lune et montre effectivement des choses très jolies. Normal. Ils utilisent Unreal Engine 4, et il est relativement facile de bricoler une démo qui claque avec. Vu la taille de l’équipe actuelle, que ce soit une coquille vide serait logique. Le premier stream live montré le jour du lancement (et absent du site officiel) ne prouve rien quant à l’état du jeu. On y observe un personnage courir dans quelques environnements bien morts, c’est tout. Pas d’items, pas d’écrans de système de jeu, rien. On est loin des vidéos officielles. Mais on nous explique pourtant que tel ou tel village est niveau 3 et que celui d’a côté se prépare à la guerre parce que l’option diplomatique a échoué. Mouis…

Doubt

Concrètement, l’histoire racontée par Intrepid Studios ne tient pas debout. Le coup du Kickstarter “bonus” a déjà été fait. Et si les finances sont si bonnes, pourquoi attendre le KS pour embaucher massivement et faire avancer le projet ? Douze personnes, c’est ce qu’il faut pour monter un Kickstarter de cette envergure, mais clairement pas un MMO de ce calibre. Quand je vois le nombre de packs vendus et leurs tarifs, j’ai un peu mal, mais je comprends l’enthousiasme de ceux qui débranchent leurs neurones pour croire en ce MMO idéal. Les débats seront sans fin, jusqu’à la sortie du jeu. S’il sort un jour. Comme pour Star Citizen, la polémique fera rage et chaque argument sera contré toujours plus violemment par “ceux qui y croient”. Merci le backfire effect. Qu’on soit très clair : en grand fan de MMO High-Fantasy, je serai très heureux que ce projet aboutisse et tienne ses promesses. Mais dans ces conditions, mon expérience me fait dire qu’il sera plus rapide de faire une lettre au Père Noël. Accessoirement, je refuse de suivre un projet qui ose installer un forum pareil en 2017. Ma crédulité a ses limites.

AoC_UglyForum

N O P E.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Bon du coup, ça sert encore plus à rien de lui expliquer. Mais juste au cas où, pour les prochains.
    Vous avez le droit de pas être d'accord avec l'article. Mais il présente des arguments (manque de gens, références pas rassurantes etc ...) Donc si vous n'êtes pas d'accord, c'est que vous avez à priori des raisons et des arguments, présentez les.
    Sinon, c'est du "fanboyisme" de bas étage, pas plus (et donc très très en dessous du journalisme, même le "vigoureux").

  2. Je me réponds, parce que c'est peut-être encore plus drôle.

    Mais si j'en crois l'adresse email utilisée (oui, je regarde dans ce genre de cas), on a peut-être l'honneur de la présence de Steven himself. Oui, l'email cadre à 100% avec ce post...

    Hi Steven !

    :wave:

  3. C'est plus de la bonne humeur, là. C'est de l'évangélisation / alphabétisation.
    Les posteurs qui n'ont jamais approché un projet info à plus de 20 kms n'ont plus mon indulgence depuis un moment.
    Plus on avance, plus SC et Raël ça devient comparable...
    Je suis de mauvais poil, mais bon

  4. Pourtant il ya du concret, non ? Faudrait que je relise du coup.
    Mais on a la composition et la taille de l'équipe.
    Une analyse des CV métiers des principales personnes sur le projet.
    Une prise de recul sur les vidéos du projet.
    Une prise de recul sur les caractéristiques du projet vs timing, taille de l'équipe, et l'expérience métier nécessaire.
    Et une mise en lumière sur le modèle économique qui est inédit dans le cadre des mmo.

    Bref des éléments d'un journaliste (dont on connaît l'expérience et une viabilité sur son carnet de contacts dans le milieu) qui a gratté la surface sans se baser uniquement sur les communiqués de presse des personnes en charge du projet.
    Et la conclusion : mettre de côte la hype, liée à l'effet de groupe, et préférer mettre de l'argent sur qqch qui paraîtra plus solide..

    'fin c'est la conclusion après la lecture de l'article.
    Tout en sachant que je ne suis pas sur un blog d'un bonhomme lambda qui ne se base que sur les infos du net, ni un site putaclic. (Et tout en ayant lu l'article précédant sur StarCitizen cité dans l'article et en ayant cliqué sur les liens présents dans l'article... En passant)

    Après les interprétations divergentes... C'est trop épidermique pour moi..

77 autre(s) commentaires