Non, le MP3 n’est pas mort

« LE MP3 EST MORT !!! » Je lis ça depuis quelques jours, parfois même sur des sites supposés érudits en technologie, et ça me rend fou. Du coup, petit article très rapide pour clarifier.

MP3

En bref, comme l’indique fort justement mon titre : non, le MP3 n’est pas mort. Mais alors, pourquoi tout le monde dit le contraire ? Parce que ça fait du clic, pardi !

La véritable news ici, c’est qu’avec l’expiration de son brevet, Fraunhofer met un terme au « licensing » du codec, invoquant (à raison) la prolifération sur le marché de nouveaux formats plus efficaces. Du coup, c’est la fin de son « statut propriétaire » et le début d’une nouvelle ère, celle du libre.

Les implications sont simples : jusqu’ici, pour proposer un logiciel d’encodage, un développeur avait besoin de faire licencier le compresseur MP3 pour avoir le droit de l’utiliser dans son soft. Ce qui explique par exemple que l’excellent EAC (dont je vous parlais dans le dernier Torréfaction) ne l’intègre pas par défaut. Il existe une alternative, LAME, mais le fameux brevet lui interdit d’être diffusé sous forme d’exécutable. Il faut donc ruser pour compiler les sources, ou demander l’aide d’un ami.

EAC

Dorénavant, quiconque voudra intégrer un encodeur MP3 dans son application n’aura plus de comptes à rendre à personne. Et c’est tout ce qu’il y a à retenir de cette info. Le MP3 a donc normalement encore de beaux jours devant lui, ne fut-ce que parce qu’il est toujours utilisé par de gros portails de vente (comme Google ou Amazon) et que ce passage en statut « libre » ne devrait a priori pas changer la donne… (Et si jamais je me trompe, je mangerai mon Zune.)

Source : Fraunhofer.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Merci pour cette clarification.

    Quand les gars de Frauhenaufer disent qu'ils ont décidé de ne plus s'en occuper, ce qu'il faut vraiment lire, c'est que les derniers brevets encore valides sur le MP3 - ceux déposés aux Etats-Unis - ont expiré en avril.

    En Europe, il n'y a plus de brevet valide sur le format MP3 depuis 2012, mais les brevets US restaient tout de même un casse-tête pour quiconque voulant distribuer un encodeur avec son soft.

  2. Ah enfin un bon article!

    Et ma juriste que me souffle à l'oreille qu'il reste d'autres brevets, dans d'autres pays, chez d'autres sociétés...par exemple SISVEL...

  3. M'énervaient aussi ces articles à deux balles, mais même avec des titres putaclic le contenu n'était pas mieux...

5 autre(s) commentaires