Adobe se décide enfin à tuer Flash

Désactivé par défaut dans de nombreux navigateurs, détesté par tous les utilisateurs du Web un peu avertis, Flash est moribond depuis déjà de nombreuses années. Mais comme une vieille maladie tenace, il était toujours là, tapi dans l’ombre, pour vous casser les noix au moment le plus inattendu. Heureusement, la rémission totale n’est plus loin. On va enfin éradiquer cette ignominie !

flash_is_dead

Indispensable à Steam il n’y a pas encore si longtemps, et toujours présent sur trop de sites dédiés à la vidéo malgré l’explosion du HTML5, il sera définitivement enterré par Adobe en 2020. Dix ans trop tard diront certains, dont moi… Parce qu’en 2020, ça fera donc dix ans que tous les observateurs un peu malins de notre petit monde savent qu’il faut achever ce truc. On trouve des articles sur le sujet partout sur la toile dès 2010, et ce pour une bonne raison. C’est la date de parution d’un post écrit par Steve Jobs himself sur le sujet, suite à l’annonce qu’Apple allait virer ce cancer des iPhone.

Mais pourquoi détester Flash à ce point ? Les raisons sont nombreuses : ça bouffait la batterie sur les portables, ça dévorait les ressources processeur sans prévenir, le tout pour des performances ridicules côté affichage. Mais le pire et le plus connu c’est que Flash était une passoire, un cauchemar pour la sécurité des ordinateurs de la planète. Et pour Adobe, qui devait patcher sa passoire en permanence.

En 2020, Adobe jettera donc l’éponge et les mecs chargés de patcher cette bouse sabreront certainement le champagne. Personnellement, ça fait longtemps que ce truc n’est plus sur mes machines, et j’attends maintenant les avis de décès de Silverlight et QuickTime, entre autres…

Commentaires
  1. Hmm je suis mitigé, je ne sais que penser…
    J’hésite entre

    et

  2. Ben

    Je suis pas du tout d’accord avec toi. Certes Flash proposait des trucs pour le web vachement en avance, mais ça a toujours été une plaie ! Mises à jour merdique, intégration pourrie à moitié dans les browser à moitié dans le système, utilisation honteuse des ressources de la machine, plantage à répétions … Sans parler de la pléthore de failles de sécurité critiques !

    C’est pas la faute de Apple si flash a été codé à la pisse. J’ai même envi de te dire : si les gens ont en eu plein de cul de flash malgré tout ce qu’il apportait en terme de multimedia, c’est que c’était vraiment une merde sans nom !
    Je détestais flash avant qu’Apple ne sorte son premier Iphone, et je me souviens m’être réjouie de l’annonce de Jobs disant qu’il ne supporterait pas Flash sur Iphone. J’y voyais déjà une porte de sortie : Internet allait devoir se passer de Flash à terme, car personne ne pourrait se permettre de ne pas être compatible avec Apple.

    Alors il a surement des enjeux économiques derrière tous ça (meme si je vois pas bien lesquels, vu que les deux sont gratos, et qu’Apple ne touche rien sur HTML5), et l’abandon de Flash par Apple a certainement été le premier clou dans le cercueil, mais si Flash est mort, c’est à cause de la médiocrité de son code, et la faute en revient entièrement à Adobe.

  3. Ma réaction :

  4. Même s’il y avait probablement des aspects stratégiques entre ces boîtes, ce qui a réellement tué flash, c’est l’incapacité à sortir une version correcte sur mobile (et sur arm en particulier), malgré les promesses. Flash a toujours été trop gourmand en ressources.
    Pour avoir été dans le domaine du dev mobile, avant même que l’iphone sorte, Adobe promettait l’arrivée de versions ARM optimisées “dans 6 mois” tous les 6 mois. C’est d’ailleurs ce que Steve Jobs disait dans sa lettre.
    Ils ont même tenté une version plus légère avec flash lite, mais qui n’avait pas de sens.
    Le seul truc qui fait encore tenir flash (ou même silverlight), c’est la protection des contenus via les DRM. C’est en train de sauter avec les DRM qui pointent leur bout du nez dans la standardisation web.

  5. Mouais. C’est surtout une techno qui a permis a des créatifs, sans aucune notion de conception de GUI, de faire les successeurs des CD interactifs sur le web.
    Je ne connais pas de site sérieux avec du volume qui utilisait flash pour l’interface graphique, que des trucs de wanabe UI director, qui pensaient révolutionner le monde de l’interaction. Et en plus ça ramait.

18 autre(s) commentaires