D&D Beyond : Donjons & Dragons sans papier

Après avoir proposé tout le contenu officiel de la cinquième édition du mythique Dungeons & Dragons sur le portail Roll20 l’année dernière, l’éditeur Wizards of the Coast poursuit sa volonté d’éradiquer le papier de nos tables de jeu, en lançant (en collaboration avec Curse) son propre outil en ligne entièrement dédié au titre : D&D Beyond.

D&D BeyondCela fait quelques années maintenant que, par manque de temps, je ne me suis plus embarqué pour de merveilleuses quêtes imaginaires dans une partie de jeu de rôles. Mais si je devais m’y remettre aujourd’hui, nul doute que j’aurais très envie d’utiliser les nouveaux outils modernes disponibles en ligne pour faciliter la vie des « maîtres du jeu ».

Annoncé depuis mars dernier, D&D Beyond se concentre exclusivement sur le contenu de la cinquième édition de la célèbre franchise, en proposant moult outils pour simplifier le déroulement de vos futurs parties : qu’il s’agisse de l’accès simplifié aux règles du jeu, aux descriptions de créatures, sorts ou autres objets, tout est à portée de clic.

D&D Beyond

Le site propose même un outil de création de personnages, auquel on peut ajouter ses propres règles spécifiques, si besoin. L’utilisation de base du service est entièrement gratuite (mais, bon à savoir, nécessite un compte Twitch pour s’inscrire), assorti de certaines limitations qu’on peut dépasser en mettant la main à la poche : 3$ par mois pour un catalogue illimités de personnages et la possibilité d’utiliser du contenu « fan-made », 6$ pour la totale (et la possibilité notamment de partager le contenu payant avec vos joueurs, même s’ils n’ont qu’un compte gratuit). Pour ceux que ça intéresse, tous les détails des formules à brouzoufs sont ici.

Pour le moment, D&D Beyond n’est disponible que via le web, dans un browser, mais l’éditeur ambitionne de très rapidement décliner l’offre sur mobiles, via une app dédiée qui devrait rendre l’expérience encore plus confortable.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. L’idée n’est pas forcément de tout migrer dans des apps. Mais on ne va pas se mentir : rien que pour la consultation de points de règles spécifiques, ou des détails sur une créature, c’est tellement pratique de n’avoir qu’à lancer une recherche sur sa tablette, et de ne plus avoir 3 rulebooks et 12 sourcebooks à côté de soi en permanence.

  2. KaD

    Yay, je pense que je vais tester le truc :slight_smile:

    J’ai beaucoup joué à la 3.5 en mode bière&papier (genre des centaines d’heures), puis j’ai fait une aprem avec la 4 que j’ai pas du tout aimé.

    Puis récemment j’ai fait une partie avec Roll20 (sur la 3.5) sur 4 ou 5 soirées, il y a clairement des avantages, mais j’y ai clairement pas pris autant de plaisir qu’autour d’une table. Après, j’ai pas du tout aimé Roll20, jle trouve moche et pas pratique, ça a du jouer un peu sur le ressenti.

    Après ce qu’on fait quand on joue en mode “papier”, on a les laptops pour faire des ctrl+f dans la liste des sorts, donc c’est pas 100% papier.

    Niveau règle, il parait que la 5 corrige bien le tir et à trouvé un bon équilibre en virant la lourdeur des règles de la 3.5 et la simplification à outrance de la 4.

    Donc un outil joli, pratique et qui embarque du contenu (j’ai plus le temps de passer des heures à créer des scenars) , je dis pourquoi pas !

  3. Justement, ça s’adresse surtout aux gens qui n’ont pas les ouvrages papier et qui veulent pouvoir jouer en ayant accès à un large catalogue de ressources, prêtes à l’emploi sur un support démat.

10 autre(s) commentaires