Dauntless : le PC a enfin son Monster Hunter

Oui, je sais, Monster Hunter: World débarque bientôt, Capcom ayant enfin réalisé le potentiel de ce genre de titre auprès du public PC. Treize ans après la première version sur PlayStation 2 ! Le timing semble donc compliqué pour imposer un titre dans la même veine. Pourtant les développeurs derrière Dauntless ne paniquent pas. Ils pensent que c’est surtout l’occasion de sortir le genre de sa (grosse) niche et de faire découvrir les joies de la chasse à plusieurs, dans des univers où la moindre proie peut vous arracher la tête…

Dauntless Banner

Basée à Vancouver, la team de Phoenix Lab compte 40 personnes, qui bossent depuis un peu plus de 2 ans sur Dauntless (site officiel) , disponible depuis le 18 août en early access. Le concept du jeu est ultra simple : vous allez grouper par équipe de 4 maximum pour partir chasser des béhémoths. Des créatures impressionnantes, qui ont bien l’intention de vendre chèrement leur peau. La raison de ces chasses tourne autour d’une sombre histoire d’énergie (ether) : les continents du monde de Dauntless flottent grâce à ce truc, qui malheureusement sert de petit dej’ à ces bestioles. Il faut logiquement que ça cesse.

Les risques du métier

Côté gameplay, imaginez un MMO où on n’aurait gardé que les combats de boss. Instancié à mort, Dauntless n’est du reste pas vraiment massivement multijoueur. On joue à 4 max et le seul moment où vous verrez du monde, c’est en vous baladant en ville. On y fabrique et améliore ses armes / armure, prépare ses potions et c’est encore là qu’on trouvera les missions pour aller trucider du pigeon géant. Pas de liste de sorts à rallonge à l’horizon non plus. Dauntless met l’accent sur peu de pouvoirs, mais qui font des combos entre eux. Ce qu’on vous demandera, c’est d’être rapide et efficace ! Il faudra apprendre à lire et anticiper les mouvements de votre proie. Ce qui nécessitera certainement quelques wipes.

En fonction de votre arme, les attaques de votre personnage changent. On ne manie pas l’épée à deux mains comme le marteau-fusil, logique ! Le design et le feeling général des combats ne plairont clairement pas à tout le monde, mais ce Dauntless est blindé de potentiel.

Free to play avec uniquement des cosmétiques à la vente, il est possible de jouer dès maintenant via des packs fondateurs vendus entre 40 et 80 dollars. Si vous êtes en manque de Monster Hunter, foncez ! Quant aux joueurs “normaux”, ils peuvent évidemment attendre la sortie normale, qui permettra de tester gratuitement les joies du chasseur étant chassé.

Dauntless Packs

Payer cher tout de suite ou sagement attendre la sortie, sans bonus d’aucune sorte ? Telle est la question !

Dauntless Twitch

Loin d’être terminé, Dauntless fait son petit effet sur Twitch.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Au passage, la conf GDC sur l’animation des monstres et leur workflow

    (shameless plug avec le thread Gamedev: vos confs favorites pour toutes celles et ceux qui veulent un peu plus comprendre comment on fait les jeux videos)

  2. Monster hunter c’est très chiant et très mou aussi.

5 autre(s) commentaires