Toutes les annonces Google en mode TL;DR

Dans les produits annoncés hier soir par Google, les smartphones Pixel 2 étaient les stars les plus attendues. Mais il n’y avait pas que ça, même si je vais calmer vos ardeurs tout de suite : rien d’intéressant ne sera disponible en France. Merci Google de nous faire économiser de l’argent…

Google MadeByGoogle Banner

Google Home Mini & Max

Premier produit annoncé et seul bidule Google qui arrivera chez nous, le Google Home Mini est la réponse à l’Echo Dot d’Amazon. Disponible en deux couleurs (charbon et corail), ce jouet à 59 euros vise les mêmes fonctions que la concurrence : vous filer la météo et balancer de la musique via les services Google et partenaires (Spotify) via un speaker censé arroser vos pièces avec un son à 360°. L’intégration de Google Assistant bénéficie d’un ajout intéressant appelé Broadcast : si vous avez plusieurs Google Home (Mini / Max) dans la maison, genre la chambre de vos enfants ou de votre colloc’, vous pouvez prévenir tout le monde que c’est l’heure de passer à table sans vous époumoner. Le FUTUR. Disponible dès le 19 octobre

Google Home Mini

J’ai un vrai problème avec ces « assistants » : mon téléphone fait déjà tout ça et mon home cinéma fonctionne parfaitement en Airplay / BT… Quel besoin d’avoir un truc en plus ?

La version Max est pour sa part la réponse aux futurs produits du genre de chez Apple et Amazon. Utilisable horizontalement ou verticalement, cette version est faite pour sonoriser votre duplex de 400 mètres carrés, en offrant un son parfait en toute situation grâce à la feature “Smart Sound” qui analyse votre pièce pour s’adapter. Bon OKAY, ça c’est le blabla de la plaquette marketing. Dans la réalité, j’ai comme un sérieux doute sur l’efficacité du truc, mais à 400 dollars, on espère que ce n’est pas totalement une arnaque. Malheureusement, c’est Diplo qui fait la pub du bidule, c’est mal barré. Je suis cynique si je veux : comme tous les produits qui suivent, ça ne sera de toute façon pas disponible en France…

Google Pixelbook

Touchscreen de 12,3 pouces articulable, 10mm d’épaisseur, 1 kg sur la balance : le Pixelbook est clairement un rêve de combo ultraportable / tablette. Avec un core i7, 16 Go de RAM et 512 Go de SSD, on peut se faire une config monstrueuse côté puissance, mais légère pour le sac à dos. Le prix ? 1650 dollars pour cette version, contre 999 dollars pour la version de base (8 Go de RAM, 128 Go de SSD).

Dans les fonctions pratiques, on peut citer sa capacité à directement utiliser votre téléphone Android Pixel pour se connecter à Internet si aucun Wi-Fi n’est disponible. On ne sait pas si ça fonctionne avec d’autres téléphones, mais l’idée de l’autotethering est intéressante.

Google Pixelbook

Le Pixelbook peut également fonctionner avec un stylus qui offre 60 degrés d’inclinaison et 2 000 niveaux de sensibilité côté pression, pour 99 dollars. Malheureusement, tout ça fonctionne toujours sur Chrome OS, ce qui limite sérieusement les usages possibles…

Pixel 2 et Pixel 2 XL

Définitivement les deux annonces les plus frustrantes de la soirée quand on sait que la France est toujours oubliée par Google sur ces 2 produits… Ces deux modèles de 5 et 6 pouces tournent sous Android Oreo et disposent de couleurs pour le moins… différentes. Le Pixel 2 peut être commandé en “Kinda Blue”, “Just Black” ou “Clearly White”. Le XL en “Just Black” ou “Black & White”. On s’amuse chez Google… Malheureusement côté design, je trouve ça plutôt raté, même si j’avoue avoir un faible pour le XL en Black & White, avec son bouton power orange.

Google Pixel 2 XL

L’appareil photo embarqué semble toujours aussi bon, même si les scores DXO ne veulent absolument rien dire (on en parlera dans Torréfaction demain). Pour le reste, c’est la checklist classique de 2017 : charge rapide, résistant à l’eau, écran OLED avec une fonction “Always On” vraiment intéressante. Google y ajoute la pression latérale comme sur le HTC U11 : si vous serrez le téléphone dans votre main, ça ouvre directement Google Assistant. A priori, le soft est assez fort pour détecter les pressions “accidentelles”, et ça fonctionne même avec une coque de protection.

La démo la plus bluffante concerne Google Lens qui continue de faire des progrès impressionnants : montrez-lui un papier avec une adresse email et il est possible de récupérer directement cette information. Un code-barre d’album offrira directement des infos sur l’artiste, etc.

Prix de ces téléphones, entre 650 et 950 dollars. Sans prise casque. Oui, j’avais gardé le meilleur pour la fin…

Daydream View

Google DayDream

C’est le petit canard noir de la conférence, Google n’a pratiquement rien dit sur son nouveau “machin pour mettre un téléphone dedans et faire de la VR avec”. On sait juste que 250 titres VR arrivent (combien d’intéressants, c’est une autre histoire), que la chose est compatible avec les contenus YouTube VR et que les possesseurs de téléphones Pixel auront droit aux films IMAX 3D gratuitement. Prix de cette réalité virtuelle, surtout en France, 99 dollars.

Google Pixel Buds

Concurrents des AirPod d’Apple, ces écouteurs sans fil n’ont pas la même élégance, mais offre 2 trucs intéressants : un câble qui relie les écouteurs (on aime ou on déteste) et une fonction de traduction automatique de 40 langues, avec un accès direct à big broth… Google Assistant. La démo sur scène entre les écouteurs et un smartphone connecté dessus permettait de converser pratiquement en temps réel en suédois et anglais. Avec Google Lens, c’est la démo qui m’a le plus intéressé et le genre de ”killer app” dont le marché a besoin. Prix pour pouvoir sécher les cours de langue : 160 dollars, pour une disponibilité (limitée) en novembre.

Notez que le pairing semble aussi facile qu’avec les AirPod, mais sans chip dédié, j’ai hâte de voir si la qualité est en rendez-vous vu les fiascos disponibles sur le marché actuellement (coupure du son, pairing qui se rate, etc.)

Google Clips

Google Clip

On termine avec cette caméra “Always On” qui décide à votre place de ce qu’elle doit filmer. Pleine de fausse IA marketing, elle sera capable de reconnaitre les sujets et va chercher à filmer quand l’image est assez stable. Google promet 3 heures d’autonomie et c’est disponible “bientôt” pour 250 dollars.

Difficile de juger de la qualité de ces produits, mais en se basant sur les précédents essais de Google, on peut avoir confiance dans la qualité globale de l’offre, Pixel 2 XL en tête ! En revanche, si vous vouliez connaitre le côté frustrant de vivre dans un pays délaissé par une grande marque, bienvenue en France. Ce pays que Google a visiblement du mal à situer sur sa carte du monde… Vous pouvez baver sur le store US en attendant que Google découvre les joies de la vente de produits dans l’Hexagone. Pas de regret cela dit : la plupart sont déjà « out of stock », avec la mise en place de listes d’attente, sans date précise concernant les prochaines livraisons. Le hardware c’est un métier, et visiblement ce n’est pas encore celui de Google.

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Par contre je suis tellement à la ramasse sur Google toutes les demo sont English only.
    Même si on avait accès aux produits ca marche comment dans notre belle langue?

    La non disponibilité en France du pixel c’est dû aux Impots ou a l’e-sim? :kissing_heart:

    Par contre le prix des accessoires :scream: même Apple osait pas. En plus de votre âme, Google veut votre thune en direct.

    A ce prix il a quelle gueule le SAV google? Le galaxy nexus c’etait demerdez vous avec Samsung, m’en nexus 5 fallait de demerder aussi.

  2. Pas vu la conf, qui regarde encore ces conf à part ceux qui bossent / écrivent dessus d’ailleurs mais vu le résumé y’a guère que les écouteurs et le always on qui semblent intéressants.

    Et encore le always autant HTC le gérais bien, autant Google c’est leur 3ème ou 4ème smartphone AMOLED minimum, z’ont jamais fait rien de bien avec et ici c’est réservé pour les pixels je parie, façon apple merci bien.

    Galaxy Nexus, Nexus 6P, on a eu droit qu’à des softs tiers pour un always on sympatoche mais qu’on a tous viré non ? Même sur mon Z Play et sa batterie de moto (uhuhuh) j’ai fini par le virer, pas pour la conso ridicule, mais pour l’intérêt ridicule des fonctions des apps qui ne nécessitent pas 150h de config :yum:

    Dernier espoir vu que c’est Google qui s’y plonge ce coup-ci, mais tenu l’espoir.

    L’enceinte à 400$ surround en plastoc qui en plus embarque un micro et de l’intelligence ? Si ça sort un truc comparable à une merde BT APTX classique en plastoc à 250$ ce sera déjà le bout du monde.

    À part le ratio écran / factor de l’iPhone X (si ça pouvait lancer une norme…) 2017 aura été bien aride…

  3. Bah moi par exemple. Et j’ai pris plus de plaisir à regarder celle d’Apple par exemple que le dernier Transformer. Dois pas être le seul hein sur Geek zone…

  4. Pour reprendre en mode YOLO une phrase de Steve Jobs : “les focus groupes et études ça ne sert à rien, les consommateurs n’ont aucune idée de ce qu’ils veulent”. (je ne me rappelle plus de la citation exacte)

    Et j’ai tendance à être d’accord.
    :man_shrugging:

  5. N’empêche, les derniers pixele vendent pas du rêve… Les seule choses qui me retiennent de passer chez Apple, c’est le prix et le fait que je suis pas encore prêt à entendre ma famille et ma femme se payer ma fiole pour cette volte face…

42 autre(s) commentaires