Taggé : les démons du midi

LDDM 57 2

Les Démons du MIDI #57 : Summer Mechamix

Alors certes, on vous fait le coup chaque année mais « fouyouyouyou, quelle chaleur invivable, quand même ! ». C’est sûrement ce qui nous a poussé à vous préparer une spéciale robots, mechas et androïdes en tous genres. Que vous colliez votre visage sur les plaques de métal d’un gros robot ou que vous vous installiez dans un cockpit climatisé plein de boutons et d’air frais, vous devriez survivre à ces terribles températures estivales. Faites juste attention à ne pas vous coller trop près des réacteurs, ça ne serait pas bien malin.

LDDM 56 4

Les Démons du MIDI #56 : Jukebox de Mai ’18

C’est le temps des orages et des coups de chaud, pourtant l’amitié l’emporte une fois de plus puisque voici venir un nouvel épisode des Démons du Midi. Ce mois-ci, c’est sans idée précise que les deux compères sont allés remuer la malle à souvenirs pour trouver les bonnes pistes, celles du cœur, et vous verrez, parfois même un peu du corps. Ils l’admettent sans grand mal : c’est l’un des épisodes les plus énergiques et les plus japonais de mémoire de démonos. En même temps, les numéros jukebox, ça sert aussi à ça.

Quiz LDDM 0

Les Démons du MIDI font leur quiz musical au Kawaii

Comme on organise rarement des événements publics (et on nous le reproche souvent), je me suis dit que vous seriez sans doute ravis d’apprendre que les loustics Pipomantis et Gautoz (des Démons du MIDI) vous proposent...

LDDM55 6

Les Démons du MIDI #55 : Les darons du MIDI

Voyez-vous, le cerveau de Gautoz fonctionne d’une bien étrange manière. Quand on préparait cet épisode numéro 55, il s’est écrié « AH BEN OUAIS L’ÂGE DES DARONS » avant de décréter que l’épisode devrait absolument s’appeler « Les darons du MIDI ». Et comme on l’aime beaucoup notre Gautoz, on a suivi. Bienvenue donc dans un épisode qui mélange arbres généalogiques et arbres de compétences au travers d’une playlist sur la parentalité, les familles plus ou moins dysfonctionnelles, bref : la seule bande de potes qu’on a pas choisi. Bonne écoute !

LDDM 54 12

Les Démons du MIDI #54 : Jukebox de Mars ’18

Woop woop, revoilà les Démons du Midi, chargés à bloc par une fraîche et nouvelle collaboration qui les fait désormais cohabiter au micro comme au bureau. Pour fêter la nouvelle, ils vous proposent un bon gros jukebox bien foufou où se côtoient légendes du jeu vidéo sur PC, RPG de tous poils, jeux amateurs japonais, underdogs PS1 et pas mal d’actualités manquées.

LDDM53 7

Les Démons du MIDI #53 : L’Histoire sans freins

Si l’Histoire est écrite par les vainqueurs, Pipomantis et Gautoz ont dû gagner bonbon ce mois-ci puisque voici un épisode thématique un peu spécial. Dans L’Histoire Sans Freins, nos deux larrons vous proposent de retracer en musique et en jeux vidéo le parcours de l’Humanité, des balbutiements de la vie jusqu’aux affres du quotidien moderne. Bien sûr, le tour au musée est un peu foutraque et évidemment que non, cette playlist n’a pas la moindre valeur documentaire. C’est juste un épisode des Démons du Midi.

LDDM #52 20

Les Démons du MIDI #52 : Jukebox de Janvier ’18

Cette fois-ci c’est un jukebox qui, fidèle à sa tradition, part dans tous les sens. Du RPG japonais comme s’il en pleuvait, des sagouineries Amiga, des jeux qui viennent à peine de sortir ou des pistes cachées dans des cartouches Super Nintendo, Pipomantis et Gautoz ont tout donné pour un des épisodes les plus éclectiques de l’histoire des Démons. Bonne écoute !

Les Démons du MIDI #51 8

Les Démons du MIDI #51 : Tût-tût les rageux !

Ah, les fêtes, le champagne, les bonnes choses et les repas qui tirent en longueur. Nous aussi, on aime ça. Mais on aime encore plus les V8, les SOUPAPES et les SORTIES DE VIRAGE EN FOND DE TROISIÈME. C’est pourquoi les Démons du MIDI vous proposent de lâcher un peu les odeurs de cannelle pour leur préférer celles plus raffinée du délicieux gasoil et de la gomme brûlée par l’asphalte. Tût-Tût Les Rageux, c’est un épisode spécial sports automobiles, belles courbes et grosses cylindrées, sorti entre les fêtes parce qu’on fait bien ce qu’on veut !