#hello2017 : pour mieux se préparer aux élections de 2017

Après le résultat quelque peu inquiétant des élections présidentielles américaines, qui ont vu le couronnement de Biff Tannen à la tête du pays, la plupart des citoyens de l’Hexagone attendent désormais avec une certaine anxiété les échéances électorales de mai 2017. Pour tenter d’y voir plus clair avant d’aller cocher les bonnes cases dans l’isoloir, l’association Voxe.org lance la plateforme #hello2017, dont l’objectif principal est de sensibiliser une tranche de la population plutôt peu politisée, mais très connectée : celle des 18-35 ans.

#Hello2017 (Voxe.org)

Initialement lancée en 2012, au moment de l’élection présidentielle, Voxe.org est une association loi 1901 qui vise à utiliser les outils numériques pour tenter de redonner aux jeunes le goût de la politique. En partenariat avec Curious (une plateforme de communication entre citoyens et personnalités influentes) et Kawaa (un outil pour faciliter les rencontres entre personnes partageant les mêmes centres d’intérêts), Voxe.org vient de lancer #hello2017, un site qui offre aux internautes un espace de débat et d’engagement plutôt inédit, articulé autour de quatre axes principaux : information, comparaison (entre les programmes de différents candidats), interpellation (pour interagir directement avec eux) et rencontre (pour constituer des groupes citoyens de discussion et d’action).

Hello2017 (information)

Voxe.org s’occupe de la partie « information », notamment via des infographies et des vidéos, et de la partie « comparaison », grâce à un outil dédié qui permet d’opposer deux candidats sur des thématiques choisies pour une élection donnée (primaire, législative ou présidentielle). La partie « interpellation » est quant à elle gérée par l’outil dédié de Curious, qui permet assez simplement de poser toute question qu’on juge pertinente aux différents hommes et femmes politiques. Enfin, la partie « rencontre », proposée par Kawaa, permet assez simplement de créer des rendez-vous de discussion, des débats participatifs ou encore d’annoncer des conférences, sur des sujets tournant autour des élections de 2017.

Hello2017 (rencontres)

Un outil dans l’air du temps, plutôt bien foutu, qui mérite d’être connu à l’aube des choix politiques difficiles qui s’annoncent. Ce n’est sans doute pas pour rien que Voxe.org, auto-proclamé « leader de la civic tech made in France » s’est vu récompenser par le Google Impact Challenge en 2012, au moment de son lancement.

Si vous souhaitez y voir plus clair dans le bruit ambiant, ou si vous voulez filer un bon outil aux jeunes électeurs pour qu’ils puissent s’armer des informations les plus pertinentes avant d’aller aux urnes, jetez un coup d’oeil à #hello2017 et n’hésitez pas à aller aussi investiguer les autres productions maison, comme WhatTheVoxe?! (une newsletter dite « civique ») et HappyDemocracy (pour une veille exhaustive de la « civic tech »).

Edit : au moment où j’écris ces lignes, il semblerait que la partie « comparaison » soit actuellement en carafe (erreurs PHP à foison), mais nul doute que tout devrait rentrer dans l’ordre bientôt.

Commentaires
  1. Je suis moyennement convaincu: c'est bien joli, 2.0 tout ça avec un prix Google à la clé, avec des jolies infographies cools mais on voit quand même bien que les populations qui ont fait basculer les derniers grands votes ne sont pas du tout celles visées par ce genre de site donc je doute quand même de l'impact...je ne pense pas forcément que les cibles susceptibles de visiter un tel site aient besoin d'information mais surtout de (re-)motivation pour aller voter.

    Je rapproche ça d'un article sur Numerama que j'ai trouvé très parlant: http://www.numerama.com/tech/207428-bulles-de-filtrage-il-y-a-58-millions-delecteurs-pro-trump-et-je-nen-ai-vu-aucun.html

  2. Ce à quoi je répondrais : entre ça ou ne rien faire, je trouve que l’initiative a au moins le mérite d’exister. Et si ça peut servir à remotiver ne fut-ce qu’une partie infime de la population, ça peut déboucher derrière sur un effet boule de neige. Bref, à mon avis, tout ce qui va dans le sens d’une réappropriation de la politique par la population est un pas dans la bonne direction, peu importe si l’impact est minime ou pas.

    Ils expliquent justement que leur cible (les 18-35) sont les plus connectés et les moins politisés. Partant de ce postulat, leur démarche a du sens.

  3. euh .. zen hein.
    Oui j'ai lu justement, c'est la première fois que je vois un truc en lien avec la politique ici, c'est tout, pas la peine de s'emporter.

  4. Vous voyez bien que dès qu'on parle de politique ici tout le monde s'énerve :smile:

  5. En fait c'est presque ça la méthode de Jean-Charles de Borda, et elle en vaut bien d'autres, AMHA:

24 autre(s) commentaires