Nvidia ShadowPlay Highlights, la machine à souvenirs

Le gros avantage de Nvidia par rapport à son concurrent AMD, c’est sa capacité à aller placer directement chez les éditeurs des fonctionnalités qui nécessitent quelques modifications au niveau des jeux eux-mêmes. Ces petits hooks à placer dans le code permettent ensuite aux drivers de proposer des fonctionnalités inédites intéressantes comme ShadowPlay Highlights, qui après avoir fait ses gammes sur PUBG débarque demain sur Fortnite.

NVIDIA_GeForce_Experience

Si je stream régulièrement du PUBG, c’est principalement pour enregistrer mes meilleurs “exploits” (ahem…) sans mobiliser des gigaoctets sur mon PC. Mais pour tirer des clips potables de tout ça, il faut vaguement se rappeler de quand les actions intéressantes se sont déroulées et aller faire ses clips à la main. Avantage : on peut partager ça tout de suite en un link, comme on le fait régulièrement dans ce thread. Problème : pour un clip qui mérite d’être partagé, vous risquez d’être ridicule pendant 90% de vos parties. Tout le monde n’est pas Shroud

La fonction ShadowPlay Highlights intégrée dans GeForce Experience permet de faire ça automatiquement. Le driver de votre carte vidéo reçoit directement ses instructions du jeu :

“Ah là, il s’est fait exploser, il faut enregistrer ça !”

Hop, même plus la peine d’appuyer sur un bouton pour déclencher l’enregistrement des dernières minutes comme le propose ShadowPlay depuis maintenant longtemps, c’est directement sauvegardé. À la fin de la partie, l’interface de ShadowPlay vous propose un récapitulatif des séquences sauvegardées, que vous pouvez directement uploader sur différents services (YouTube, Facebook, etc.), en vidéo ou en GIF.

Le S12K, c’est la vie.

À l’heure des vidéos Instagram, il manque encore la possibilité de rajouter du texte et des éléments graphiques avant l’export, mais ce genre de nouveauté risque de pousser de plus en plus d’utilisateurs à installer GeForce Experience. Pour revenir à Fortnite, l’update de demain intégrera donc ShadowPlay Highlights, qui est disponible dans les derniers drivers NV (390.65), qui proposent également quelques nouveautés plus anecdotiques comme le mode Freestyle, à découvrir en vidéo.

L’ajout de ces différentes fonctions est une bonne chose, mais maintenant, il est temps que Nvidia fasse deux pas en arrière pour regarder l’état catastrophique de l’interface qu’il faut subir pour utiliser tout ça. L’overlay ShadowPlay est une horreur, avec une ergonomie plus que discutable et un design… Bon, en fait je pense qu’ils ont oublié le design, vu le look de l’ensemble. Mais le plus pénible à mon sens, c’est la gestion des options. Il faut activer certains trucs dans les jeux, paramétrer l’overlay ShadowPlay et enfin aller gérer certaines options dans GeForce Experience, sur le jeu lui-même. On est loin du “press & share” de la PlayStation 4 et je pense qu’il est possible de rendre tout ça plus simple (et plus agréable à l’oeil). Au boulot !

Quand un jeu supporte la fonction Highlights (Extraits en français…), les options sont planquées dans GeForce Experience, ici. Bon, pas de panique, pour le moment il y en a deux…

GeForce Exp 2

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Le Freestyle pourrait peut-être partiellement remplacer ReShade à terme, à voir, ça peut être intéressant.

2 autre(s) commentaires