Dandy Dungeon: Legend of Brave Yamada, la réconciliation avec le jeu mobile « Free to Play »

Oubliez Fire Emblem Heroes (of the Gachapon) et autres « perles » du jeu mobile. Le meilleur titre à installer sur votre smartphone s’appelle « Dandy Dungeon: Legend of Brave Yamada » et vous n’avez rien vu de tel avant. Yoshiro Kimura et son équipe de chez Onion Games ont créé un jeu délirant, addictif et des mécaniques Free to Play suffisamment intelligentes pour ne pas devenir frustrantes. Venez, on va aider Yamada-kun à séduire Maria !

Dandy Dungeon Pics 1

La mise en scène pixelisée est adorable, épaulée par des bruitages… surprenants !

Yoshiro Kimura est un développeur / designer atypique. Il a des idées fantastiques, mais qui donnent généralement naissance à des titres qui ne se vendent pas. De Romancing SaGa 2 (1993) à No More Heroes (2007), les jeux qui jalonnent sa carrière sont rarement des succès mondiaux vendus par palettes. Coup de bol pour nous, le Free To Play sur smartphone lui offre l’occasion de s’exprimer. Oui, je viens de dire du bien du F2P. Quand on vous dit que le monde va mal…

Dandy qui ?

Dandy Dungeon: Legend of Brave Yamada et en fait un « vieux » jeu ! Il est disponible en japonais depuis le 8 juillet 2015. Il aura fallu pratiquement deux ans pour le voir débarquer en anglais (désolé, pas de VF, mais ça ne vous fera pas de mal) et enfin profiter d’un titre aussi loufoque que bien pensé. Dès l’intro, on sait que ça va être… différent.

Vous allez aider Yamada-Kun, programmeur célibataire de 36 ans, à séduire sa nouvelle voisine, Maria. Problème : Maria a 18 ans et ce bon Yamada réalise que draguer une beauté de la moitié de son âge va être plutôt compliqué. Mais peut-être que s’il intègre une princesse qui lui ressemble dans son nouveau jeu et qu’il la sauve, il aura une petite chance ? En fait, l’histoire de Dandy Dungeon est tellement barrée et bien intégrée à l’évolution du jeu que vous spoiler tout ça serait irresponsable. Elle donne un charme et une saveur unique à ce titre, avec une galerie de personnages totalement loufoques. On trouve de tout, du chevalier en armure qui débarque dans l’appart de Yamada jusqu’au programmeur indien avec des laptops en lévitation autour de lui. Barré je vous dis.

Debug debug debug !

Votre rôle de joueur est d’aider Yamada à déboguer sa création. Une narration qui permet d’introduire de nouveaux éléments de gameplay régulièrement. Yamada a une nouvelle idée ? Paf, le jeu va comporter un nouveau truc à découvrir à la prochaine partie. Cela permet de se familiariser avec les différents aspects de DD, sans être noyé sous les menus, et de créer au passage une ambiance assez unique.

Dandy Dungeon 02
Au coeur du Dandy Dungeon, on trouve un Puzzle-RPG vaguement inspiré de Shiren The Wanderer. On trouve même un donjon appelé Yamada the Wanderer qui semble bien prouver ce point… Le jeu que code notre Yamada adoré est assez simple : il faut l’aider à traverser les différents étages d’une multitude de donjons, en dessinant le chemin qu’il doit emprunter. Ce chemin est comme une partie de Snake : on ne peut pas croiser la ligne tracée ni revenir en arrière. Et il faut se débrouiller pour arriver à la sortie en couvrant un maximum de cases et en récupérant le plus de bonus. Le tout en combattant les ennemis sur votre chemin (d’où l’importance des items) ou éviter des pièges, ce qui vous obligera aussi parfois à utiliser des sortilèges, potions de vie, etc. Le tout en un temps limité, sinon ce n’est pas drôle ! Il faut donc réfléchir vite et bien et cette mécanique se révèle être parfaite pour un jeu mobile : les étages sont des grilles de 5×5 qui tiennent facilement sur tous les écrans de mobiles. Astuce : le chrono ne démarre que quand vous touchez Yamada. Profitez-en pour prévoir votre chemin avant !

Après le début du jeu, qui sert de tuto, Dandy Dungeon va télécharger le reste de ses données, pour un total d’environ 500 Mo. Prévoyez du Wi-Fi !

Yamada commence chaque donjon au niveau 1 et prendra de l’expérience après chaque combat ou niveau terminé. Il peut emporter avec lui cinq items (scrolls, potions, etc.) qui se rechargent plus ou moins lentement après chaque usage. Conseil d’ami : comme chaque case où vous n’êtes pas passé va vous balancer un point de dégât en arrivant à la sortie, prévoyez de ne pas avoir un point de vie en touchant la porte où vous allez décéder bêtement, à moins d’avoir fait un « perfect » sur cet étage ! L’aspect RPG, c’est qu’évidemment tous les items peuvent être upgradés, modifiés, combinés…

Investissez dans des canards

Dandy Dungeon Pics 3

À gauche et au milieu : livraison d’un donjon à domicile ! Usage unique ! À droite, le shop « Mamazon », avec en bas, l’item magique pour jouer tranquillement.

Le jeu est si riche que je pourrais continuer à tartiner sur le gameplay, le scénario, les donjons spéciaux pendant des pages et des pages. Il faut quand même que je précise qu’il est possible de recevoir et envoyer des donjons après quelques parties ! Mais la dernière info à vous donner avant de vous dire de foncer télécharger tout ça concerne l’aspect F2P. Tout est optionnel (ouf), mais la ressource la plus contraignante est l’énergie de Yamada. Pour ne pas avoir à attendre qu’elle se recharge (lentement) seule, vous pouvez claquer 7,99 euros pour… trois canards. Oui, Yamada adopte alors 3 bestioles qui rechargent son énergie en chantant. Ce qui ne choque même plus après quelques heures passées dans le monde pixélisé de Dandy Dungeon ! Concrètement, ça enlève la seule barrière pénible pour jouer peinard et 8 euros pour un jeu de ce calibre, c’est donné.

Dandy Dungeon: Legend of Brave Yamada prouve qu’on peut faire du F2P de qualité sans faire un hold-up sur la CB des joueurs toutes les 3 parties. Son gameplay simple à appréhender laisse rapidement place à des casse-têtes passionnants, et l’enrobage dans un monde foufou bourré de charme donne envie de s’y replonger souvent. Son seul défaut est un classique : il nécessite une connexion Internet, ce qui enragera certains utilisateurs de notre métro parisien super-pas-connecté.

Cadeau : pour se quitter, je vous laisse avec une vidéo de présentation de la version japonaise, par un Youtubeur local. ➜

 

Téléchargement : iOS / Android

Vous devriez également aimer…

Commentaires
  1. Testé hier, pété ma productivité de la journée.
    Je veux un smiley "Arabesquh" maintenant (cette remarque est Jessica Fletcher-proof) :ninja:

  2. Fa fafafa fafa fafafafaaaa :microphone:

    :sob:

  3. Bon je m'y suis mis aujourd'hui et effectivement c'est bien prenant !
    Merci pour la découverte.

  4. Entrer "LOVELOVERICEBALL" comme sort de donjon (sur l'écran titre)
    Je vous laisse deviner ce que ça fait gagner :slight_smile:

  5. LOVEPEACEDUNGEON et DANDYKISSDUNGEONHUGGIN
    pour la saint valentin

49 autre(s) commentaires